Église Évangélique
Baptiste d'Annecy

Logo facebook Logo Twitter

La Fédération des Églises Évangéliques Baptistes de France (FEEBF)

Née en 1916, la fédération des églises évangéliques baptistes se rattache immédiatement à la Fédération Protestante de France née quant à elle en 1905 sous l’impulsion des ERF (Églises Réformées de France). Elle regroupe à l’heure actuelle plus de cent vingt paroisses sur tout le territoire français et les DOM-TOM et constitue ce que le sociologue et historien Sébastien Fath appelle « un protestantisme alternatif » aussi bien en France que dans le monde entier.

Logo FEEBFSite web de la FEEBF
PDFOrganigramme de la Fédération Baptiste

Les convictions baptistes

  • Le royaume de Dieu : Le point de départ des convictions baptistes se situe dans la proclamation de la souveraineté du Dieu vivant venu vers les hommes en Jésus-Christ. Lorsqu’une personne accueille cette bonne nouvelle, elle entre dans ce royaume par la « nouvelle naissance » et cette bonne nouvelle (évangile) devient le centre de son identité et de sa mission de croyant. L’église, en tant que communauté de foi, est un signe et un témoin de ce règne de la grâce de Dieu qui s’étend à tous les domaines de la vie humaine.

  • La seigneurie de Jésus : Jésus-Christ, connu au travers des Écritures et dans l’expérience que les croyants font de Dieu par son Esprit, est le centre de l’existence de l’Église. Il est l’autorité suprême qui régit la vie communautaire. La vie et les structures de l’Église devraient être une affirmation de la seigneurie du Christ. Aucune forme d’autorité ecclésiale ou officielle ne doit venir tordre cette vérité.

  • L’autorité des Écritures : Les baptistes sont extrêmement attachés à la suprématie de l’autorité des Écritures qui surpasse tous les crédos, symboles ou formulation quelconque (il n’y a pas de confession de foi ou de crédo imposé aux membres des églises). Ils considèrent la Bible comme suffisante, ce qui signifie que tout enseignement doit être en harmonie et testé avec les Écritures, mais ils acceptent l’aide de personnes qualifiées pour interpréter le langage, la littérature et la culture biblique.

  • L’œuvre de l’Esprit-saint : L’action et la vitalité de l’Église reposent sur le principe du « don de l’Esprit » promis par Jésus à la fin de son ministère. Pour les baptistes, le même Esprit qui a inspiré les Écritures guide aujourd’hui les croyants dans leur écoute et leur interprétation de la Bible. Il les accompagne agissant dans leur vie pour les rendre conforme à l’image du Christ, les équipant pour servir leurs frères dans la foi, et produisant dans leur vie le fruit approprié.

  • La communion des croyants : L’Église est constituée des seuls croyants qui sont « nés de nouveaux » par l’Esprit de Dieu et se sont engagés par une alliance avec Dieu et les uns avec les autres : la communauté de professants. Le baptiste s’oppose à l’idée que l’on peut vivre sa vie de chrétien en solitaire parce que toute personne qui appartient au Christ appartient également à son corps. C’est ce corps de croyants réunis qui prend toutes les décisions concernant sa propre vie, ayant reçu du Christ l’autorité en ce qui concerne sa vie et sa mission, sans pour autant tomber dans une autonomie et une indépendance absolue par rapport à l’ensemble des églises sœurs.

  • Le baptême par immersion des croyants représente pour le baptiste le moyen d’initiation dans le corps de Christ et revêt les aspects suivants :

    Photo d'un baptême par immersion
    • Il symbolise le pardon des péchés par l’emploi de l’eau et le lien direct avec la mort de Christ.
    • Il symbolise la mort à l’ancienne vie de péché et la résurrection à la vie nouvelle qui vient par la foi en Christ.
    • Il signifie l’admission dans l’ensemble visible des membres de l’Église, le corps de Christ.
    • Il est la confession par le croyant de sa foi en Christ et de son désir d’obéir à tous ses commandements.
    • Il est une représentation symbolique de la mort et de la résurrection du Seigneur.
    • Il est associé dans l’Écriture avec le don de l’Esprit Saint.
    • Il est le Symbole de la foi dans la puissance de Dieu pour la résurrection des chrétiens lors de l’ultime résurrection, à la fin des temps.
  • Le sacerdoce de tous les croyants : chaque membre de l’église entretenant une relation personnelle avec Jésus-Christ, est appelé à accomplir la mission de l’Église qui consiste en deux fonctions principalement :

    • L’adoration, ministère cultuel à rendre à Dieu
    • Le témoignage, ministère qui consiste à porter l’évangile au monde
  • Le ministère : si tous sont égaux dans l’Église, cela ne signifie pas que tous aient la même fonction. Le Christ élevé en gloire a fait don à son Église de ministères particuliers destinés à son soutien et à sa formation. Pour cela, certains sont reconnus, formés puis mis à part en vue d’un service particulier au milieu des autres en exerçant une direction spirituelle comme serviteur de l’Église.

  • La sainte-Cène : se vit de façon communautaire en tant que corps de Christ et seuls les croyants y participent. Ils y voient :

    Photo de la Sainte-Cène, du pain et du vin
    • Un acte de souvenir de la signification de la mort de leur Seigneur pour eux.
    • Un acte de communion à la présence de Christ au milieu d’eux, corps vivant.
    • Un acte d’action de grâce pour les bénéfices permanents issus de cette mort.
    • Un acte d’espérance parce que cette célébration se fera « jusqu’à son retour ».
  • La liberté religieuse : a toujours été un fondement de l’identité baptiste. Depuis John Smith, 1609 : « Le magistrat ne doit pas, en vertu de sa fonction, s’ingérer dans la religion, ou les questions de conscience, dans le but de contraindre ou d’obliger les hommes à telle ou telle forme de religion, ou de doctrine, mais doit laisser libre la religion chrétienne, selon la conscience de chaque homme, et ne traiter que les transgressions civiles. » (propositions et conclusions, art.84).

  • L’évangélisation de tous les peuples : Chaque chrétien, chaque église doit obéir à l’ordre de mission de Jésus-Christ donné en Matthieu 28 :18-20. Le baptisme est un mouvement chrétien militant. Œuvrer pour la justice, la réconciliation et la paix tient un rôle essentiel dans l’œuvre missionnaire baptiste.

(Tiré du livre « les églises baptistes : un protestantisme alternatif » sous la direction d’Etienne Lhermenault, Édition Empreinte du temps présent, la Bégude de Mazenc, 2009)

CONNEXION

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ?


S'abonner à la newsletter :



Bannière du Top Chrétien